Portret Ignacego Mieczysława Gurowskiego (1812 – 1887)

Charles Jean Auguste Escudier. Portrait du comte de Gurowski, 1886

Dość ciekawe, burzliwe życie prowadził hrabia Ignacy Gurowski (1812 – 1887), od zwiazku homo z markizem francuskim do potajemnego ślubu z infantką Hiszpanii. Postać historyczna, jak też cała polska rodzina Gurowskich. Raczej ciekawostką jest ten portret-polonik namalowany na rok przez śmiercią portretowanego.

Lot 226. Charles Jean Auguste ESCUDIER (1848-1923). Portrait du comte de Gurowski. Huile sur toile signée et datée 1886 en bas à droite. Titrée en haut : “Ignace-Micislas Comte de Gurowski Marié, en 1841, à l’Infante Isabelle d’Espagne, Né en 1812. Mort en 1887”. Haut. 27, Larg. 21,5 cm. (Restaurée, rentoilée). Gurowski, séduisant aristocrate polonais, arrive en 1834 à Paris. C’est là qu’il fait la connaissance d’Isabelle Fernande de Bourbon, nièce du Roi d’Espagne, alors en pension au couvent des Oiseaux. L’histoire d’amour qui naît de cette rencontre est romantique comme on les apprécie à cette époque. Il l’enlève de son pensionnat puis fuient tous deux la vindicte qui naît de cette relation scandaleuse. Ils se marient en cachette en Angleterre en 1841. La famille royale espagnole voit évidemment d’un fort mauvais il cette mésalliance. Touchée par l’amour ? Elle finira cependant par l’accepter, fera Gurowski Grand d’Espagne et lui donnera des responsabilités diplomatiques. Notre portrait est le dernier du comte Gurowski, réalisé une année avant sa mort. Estimate 500 – 800 euro. Karl Benz Commissaire-Priseur. 05/22/21

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s